Retour

Actualités

20/11/2014
Interview de François Reyl - Le Groupe REYL se diversifie et lance l'Asset Services, un nouveau métier dédié aux institutionnels

REYL & CIE : La diversification dans les services aux institutionnels

Lancement d’une activité de global custody et de dépositaire de fonds à Malte. Dix milliards sous gestion. Par Sébastien Ruche

Reyl lance une activité d’Asset services et ouvre un bureau à Malte pour le dépôt de fonds de placement. Le groupe bancaire genevois poursuit sa diversification engagée en 2002, avec cette fois l’objectif de capitaliser sur les infrastructures existantes. La barre des dix milliards sous gestion a été dépassée en septembre.

Nouvelles activités chez Reyl. Le groupe genevois offre dorénavant des services de global custody et de dépositaire de fonds, ainsi que du trading – le tout destiné aux acteurs de taille moyenne du marché institutionnel. Cette nouvelle offre a été formalisée cette année, mais les activités étaient déjà pratiquées pour les clients privés de la banque.

Pour le dépôt de fonds de placement, en plus des activités conduites en Suisse, une demande de licence a été déposée à Malte. Pourquoi Malte? «Située dans l’Union européenne, la place maltaise assure la compatibilité avec le cadre réglementaire communautaire, en particulier la directive AIFM. Le régulateur local veut développer ce nouveau marché et concurrencer le Luxembourg, l’Irlande ou les îles anglo-normandes, ce qui se traduit par une approche réactive et des tarifs attractifs.

Enfin, la concurrence y est encore limitée, avec huit dépositaires pour les fonds actuellement actifs à Malte», explique le CEO François Reyl. Pour le groupe bancaire, ces nouveaux services permettent d’exploiter davantage les ressources existantes, dans l’informatique ou le back office, afin d’attirer une nouvelle clientèle institutionnelle. Par exemple pour des fonds de placements de 50 à 200 millions, avec un potentiel de croissance et des gérants talentueux, soit un segment parfois délaissé par les grands groupes bancaires.

Cette volonté de capitaliser sur la plateforme existante se retrouve également dans la gestion, dirigée par François Savary. «Nous offrons notre compétence à des tiers, par exemple des gérants indépendants ou des négociants en valeurs mobilières, qui peuvent nous déléguer une partie de leur gestion ou avoir accès à notre recherche ou encore participer à nos séances de stratégie d’investissement», poursuit le CEO. Ce service se décline en white label ou pas.

Avec environ 170 collaborateurs, Reyl vient de dépasser la barre symbolique des dix milliards d’actifs sous gestion, à 10,7 milliards fin septembre, contre 9,1 milliards en début d’année. Dans sa nouvelle configuration, le groupe a achevé sa diversification horizontale. Lancé en 2003, l’Asset Management (filialisée au sein de RAM Active Investments en 2009) représente 4,5 milliards de francs d’actifs sous gestion à fin septembre. Mis sur pieds en 2006, le bureau privé (conseils touchant le patrimoine non financier du client) a connu une progression de son chiffre d’affaires de 30,8% en 2013, et qui se confirme en 2014, selon le CEO. Enfin, les services de Corporate Advisory (fusions acquisitions, levées de dette privée etc.) ont apporté 9% du chiffre d’affaires en 2013, un an après leur lancement. Cette part pourrait dépasser 10% cette année, sans compter les effets induits sur les autres activités.

Le business model est dorénavant à maturité en termes de diversification horizontale, estime François Reyl: «ces prochaines années, nous allons nous concentrer sur l’axe vertical, c’est-à-dire les synergies entre nos cinq métiers, avec des comptes de résultats transversaux pour les managers».

Enfin, l’expansion du groupe comporte une forte composante internationale. La future implantation maltaise s’ajoute au projet d’ouvrir au Moyen-Orient avec une forte composante de Corporate Advisory dans les mois qui viennent. L’Asset Management est distribué en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, tandis que l’Asie centrale fait également partie des priorités.

Le groupe est également établi au Luxembourg depuis 2009, à Hong Kong depuis 2011 et à Londres depuis 2013. Sa clientèle américaine est traitée via une structure SEC basée à Zurich.

Publications relatives

18/01/2018

François Reyl

Banque REYL & Cie: un nouveau site internet souligne son empreinte entrepreneuriale et internationale

consulter

18/01/2018

Kinan Khadam-Al-Jame

Saudi Aramco, une IPO vaste et complexe

consulter

15/01/2018

Kinan Khadam-al-Jame

Introduction en bourse de Saudi Aramco

consulter