Retour

Actualités

07/10/2016
Et si on taxait le capital, non les revenus ? Par Drazen Turujlija

Depuis quelque temps maintenant, nous sommes témoins d’un acharnement thérapeutique de la part des banques centrales destiné à ramener à la vie une économie moribonde à coup de milliards injectés dans le circuit et au moyen d’une politique des taux négatifs. L’objectif affiché, nous dit-on, est de relancer la croissance par l’augmentation de la consommation des ménages et celle des investissements. Un objectif éminemment respectable, seulement voilà, cela ne marche pas et tout le monde feint de ne pas comprendre pourquoi. Osons alors une explication qui nous parait rationnelle.

Publications relatives

18/01/2018

Kinan Khadam-Al-Jame

Saudi Aramco, une IPO vaste et complexe

consulter

18/01/2018

François Reyl

Banque REYL & Cie: un nouveau site internet souligne son empreinte entrepreneuriale et internationale

consulter

15/01/2018

Kinan Khadam-al-Jame

Introduction en bourse de Saudi Aramco

consulter