Retour

Actualités

18/01/2018
Saudi Aramco, une IPO vaste et complexe

L’Arabie saoudite envisage de vendre 5% de sa compagnie nationale d’hydrocarbures, qu’elle a évaluée à 2000 milliards de dollars. L’opération risque d’être semée d’embûches.

L’Arabie saoudite a fait part de son intention de vendre 5% de sa compagnie nationale d’hydrocarbures Aramco dont la valeur est estimée par le gouvernement à 2000 milliards
de dollars. Cette estimation équivaut aux deux tiers des capitalisations boursières cumulées de l’ensemble des sociétés cotées à la Bourse de Londres et confère à Aramco une valorisation qui représenterait plus du double de celle d’Apple. Si cette vente devait se réaliser, elle pourrait représenter la plus importante capitalisation boursière jamais éalisée dès lors qu’elle atteindrait environ 100 milliards de dollars et permettrait d’avoir un aperçu du fonctionnement interne de l’une des compagnies les plus fermées et secrètes au monde.

Publications relatives

19/02/2018

François Reyl

Le Temps - Trois banques genevoises s’unissent dans le private equity

consulter

19/02/2018

François Reyl

AGEFI - A la recherche de modèles disruptifs

consulter

16/02/2018

Ante Razmilovic

Agefi - Financements structurés plus forts chez REYL

consulter