Retour

Publications

08/03/2018
Monde Economique - Financement alternatif - Les prêts garantis par des oeuvres d’art

Ces dernières années, le marché de l’art haut de gamme s’est démarqué par son dynamisme, il connaît une croissance tant du point de vue du nombre de transactions réalisées que des valorisations atteintes. C’est un fait : la demande mondiale pour l’art ne cesse d’augmenter.

Si les collectionneurs passionnés, les fashionistas et autres faiseurs de tendances occupent toujours une place prépondérante sur le marché, l’art est de plus en plus perçu comme un pur investissement par différents types d’acteurs. Certains observateurs n’hésitent pas à le qualifier de classe d’actifs à part entière. Naturellement, c’est une question controversée, en particulier entre les puristes et les financiers. Cette perception de plus en plus répandue fait écho à un besoin accru de diversification des portefeuilles. A l’instar d’autres classes d’actifs alternatives, le rendement des placements dans l’art est généralement décorrélé des classes d’actifs traditionnelles comme les actions ou les obligations. De fait, dans l’ensemble, ceux qui ont investi dans l’art, les voitures anciennes ou les montres de collection, ont incontestablement bénéficié de tendances de marché

Relative publications

2018/06/25

Florence Anglès

Agefi - Si la cybersécurité nous était comptée

Consulter

2018/06/19

Daryl Liew

Agefi - Gategroup, SR Technics et Swissport sont à vendre mais à prix d'or

Consulter

2018/06/19

Daryl Liew

Le Nouvelliste - Géant chinois vend entreprises suisses

Consulter